09-02-2010

Résultats des 6 et 7 février : week-end noir.

Ce samedi 6 février, les cadets se rendaient à Trignac pour se départager entre leaders avec le XV de l’Atlantique. Nos cadets tenaient bon face à la domination territoriale des locaux, renforcés de quelques cadets Alamercery. Le score de 3-3 à la mi-temps ne changea pas jusqu'à 5 minutes de la fin, suite à un essai des trignacais. Les cadets Sud35 s’inclinent donc de justesse 3-8 face aux nouveaux leaders de la poule cadets Teulière.

Pendant le même temps les juniors ne se déplaçaient qu’à 16 à Lorient, face aux leaders de la poule juniors Phliponneau. Notre équipe tient pourtant la dragée haute aux lorientais, notamment en mélée et en touche. Mais ils s’inclinent sur le score de 5 à 23. Ce score ne reflète pas le match, plus équilibré qu’il n’y parait entre ces 2 équipes. Dommage que certains joueurs n’aient pu se déplacer pour aider leurs coéquipiers pour ce match…

 
Dimanche matin, notre équipe 2 se déplaça à 14 à Rennes, amoindrit par des blessés et des absents de dernière minute. Elle s’incline sur le score sans appel de 7-100. Sans commentaire sur la domination locale, apparement vexés du match aller. Il va vite falloir relever la tête et reprendre sérieusement les entraînements, dès vendredi.
 
Dimanche après-midi l’équipe première se déplaçait à Matignon, avec le fort espoir de revenir avec une victoire, et si possible avec le bonus offensif pour accrocher la qualification en 1ère série aux dépends de Pluvigner. Malheureusement notre équipe enregistra plusieurs défections de dernière minute pour blessures et maladie… On ne se déplaçait qu’à 17 pour ce match, avec un malade et quelques boiteux. Il faut d’ailleurs saluer le courage et les valeurs de Jean-Philippe Gouin qui fit le déplacement et joua presqu’une mi-temps avec une gastro. Un exemple pour beaucoup. On appréciera aussi le premier match de Vianney Adam pour son retour au club et surtout sur un terrain de rugby.
Mais les redonnais prenaient le match à l’envers en rendant beaucoup trop de ballons au pied, ne sachant pas s’adapter au terrain miniature et très lourd. Le terrain dont la longueur correspondait à la largeur du terrain de foot, fait environ 70m sur 40m. La ligne des 40m étant absente, et remplacée par celle des 22m !
Ludovic Chereau réussit pourtant sa première pénalité à la 5e minute. Mais le buteur matignonais lui répondit aussitôt à la 7e minute (3-3). Toutes les fautes commises offraient en effet des chances de scorer au buteur adverse, quelque soit la position sur le terrain hors de ses propres 22m.
Ludo récidivait à la 18e minute, aussitôt imité par matignon à la 19e suite à une faute au sol (6-6).
Sur un dégagement dans nos 22m, Frédéric Auberger fut contré par un joueur de Matignon, qui profita du rebond favorable,et du manque de couverture des redonnais derrière notre ouvreur, pour aller applatir un essai opportuniste. (6-11)
Puis notre pilier-snipper passait une 3e pénalité à la 33e…. à laquelle répondit l’imitateur de Matignon à la 37e par un drop. Score à la mi-temps : 9 à 14
Tout restait possible en seconde mi-temps. La consigne était de ne plus rendre autant de ballons au pied, mais de les conserver sur les premiers temps de jeu pour créer les déséquilibres.
Mais les joueurs de Matignon commençaient bien leur mi-temps par une pénalité dès la 41e. (9-14). L’arbitre commençait alors son show en sortant Olivier Debost sur carton blanc. 2 cartons blancs suivraient ensuite pour Matignon et un ensemble de remarques très contestables de la part d'un arbitre.
Le bon petit 9 de Matignon marqua ensuite un essai à la 55e, sur une bascule qui prenait à contre-pied et débordait le peu de redonnais replacés sur l’intérieur. Cet essai était transfomé. Et permettait aux locaux de prendre le large (9-21).
Ludo Chereau répondait de 2 pénalités, auxquelles répondait le buteur adverse d’une pénalité.
Les redonnais lâchaient toutes leurs forces dans la bataille pour tenter d’atténuer le score et en espérant accrocher un bonus défensif. Malheureusement les fautes de main étaient trop nombreuses et la défense pas assez fixée sur ce terrain étroit. 2 balles d’essai échouaient même à 1m de la ligne. Les nombreux groupés pénétrants redonnais étaient toujours écroulés par les joueurs de Matignon, tout en étant pas assez sanctionnées par l'homme en jaune.
Puis à la 75e, sur une énième réception cafouillée des redonnais, sur notre ligne d’essai, un matignonais opportuniste aplatit l’essai du bonus offensif. Pour un 3e essai non construit.
Les redonnais lâchaient leurs dernières cartouches, mais les belles actions restaient stériles, souvent pour en avant.
 
Pour se consoler, on pourra se dire qu’une victoire avec bonus à Matignon n’aurait pas suffit puisque Pluvigner est allé gagner 14-7 à Malestroit. Bain-de-Bretagne conserve sa place d’étonnant leader invaincu en gagnant 11-5 à Fougères.
L’équipe première retrouvera donc en 2ème série à partir du 28 février, en conservant 9 points au classement de la seconde phase : Carhaix (16 points), Matignon (12 pts), Pordic (10 pts), Malestroit (6 pts) et Paimpol (1 pt).
L’objectif des redonnais est déjà fixé entre les joueurs : assurer vite le maintien, mieux construire son jeu, pour aller chercher le bouclier de 2e série en mai.

Stéphane LEBÉ
Commentaires
Aucun commentaire n'a été posté pour l'instant... Réagissez le premier !

Prénom*

Sécurité* Résoudre l'opération
Cliquez ici pour obtenir une autre image

Message*

*champs obligatoires
© Rugby Club Redonnais | Contact