04-04-2016

Les -12 à...

... Redon.

Ce samedi nous recevons Les équipes 'populaires' Bretonnes dont les enfants ne partent pas en Vacances à savoir :

Brocéliande, Vannes et Bain de Bretagne.

4 équipes donc. Nous sommes presque le nombre... 11, en l'occurence.

Le temps est au beau fixe, l'équipe est prête.

Malheureusement, une petite erreur d'organisation nous handicape : certains joueurs de Redon pensaient qu'il s'agissait, ce samedi, d'une journée porte ouverte.

Celà se traduit par plusieurs essais... ...des équipes adverses.

Bon, nous n'épiloguerons pas sur les scores : en notre défaveur pour les trois matchs joués.

Nous retiendrons le courage des enfants car, l'équipe était majoritairement constituée de premières années et la différence de gabarit avec les autres équipes était vraiment trop importante. Une fois de plus ce sont les plus petits qui se sont montrés les plus courageux. Merci aux Pol/Paul, Titouan et Bastien qui ont joué les médecins urgentistes pour limiter les importantes hémoragies d'une équipe plutôt dépassée ce samedi.

Petite anecdote :

charge d'un joueur de Bain de bretagne vers Pol. Etant à côté de l'action j'observe la réaction du petit bonhomme...

...regard paniqué du Redonnais car l'autre arrive lancé, fait deux têtes de plus et Pol lui rend au moins 15 kilos. Mais, les jambes sont en position, le regard change, les bras s'ouvrent une épaule se positionne, les genous sont fléchis. La tête se baisse, les yeux dirigées vers le bassin de l'adversaire après un bref regard à l'autre 'tu ne passeras pas mon gars'. ; en face un très léger temps d'arrêt (appréhension ?) et boum : contact. Le centre de gravité du Redonnais placé juste au dessus des genoux de son adversaire et un mouvement du haut du corps vers le côté opposé de la destination de l'adversaire font voler le joueur lançé qui voit son centre de gravité basculer et le niveau de son fessier passer au dessus de ses épaules. Pol n'a pas bougé.

Quand la volonté est là... 

La journée n'a donc pas été brillante mais, une fois de plus, l'état d'esprit fût irréprochable.

Même si les résultats ne suivent pas, je tiens à féliciter l'abnégation, le courage et le respect dont les enfants font preuve. Des armes qui leur seront bien utiles dans la vie de tous les jours, à n'en pas douter.

Bonnes vacances à tous.


Jérôme SPIETH
Commentaires
Aucun commentaire n'a été posté pour l'instant... Réagissez le premier !

Prénom*

Sécurité* Résoudre l'opération
Cliquez ici pour obtenir une autre image

Message*

*champs obligatoires
© Rugby Club Redonnais | Contact